Russ

Russ

Russ est un rappeur qui fait partie du crew DIEMON. Né dans le New Jersey, il est allé vivre en Caroline du Nord alors qu’il n’était qu’un bébé. Il est resté là-bas un bout de temps, jusqu’en 4ème pour être précis. C’est à ce moment qu’il fait ses valises pour Atlanta, là où il commencera le rap avec toute son équipe. Ce rappeur et producteur est le membre le plus actif de DIEMON, avec 3 albums solos, VelvetApollo 13 et, son dernier en date, Straight From LimboIl s’est également chargé de produire les deux albums Dartlin et 2020, respectivement de Dartlin et de Bugus. Nous avons eu la chance d’avoir une discussion avec lui par mail, et de lui posez une dizaine de questions que vous retrouverez juste au-dessous, dans la version traduite et la version originale. Il nous a également appris fait que Dartlin ne faisait désormais plus parti de DIEMON. Contrairement à ce que vous pouvez penser, leur musique ne ressemble à rien de ce que l’on peut entendre dans le sud des USA en ce moment, et encore moins aux sonorités d’Atlanta. Au-dessous, vous retrouverez également l’album Straight From Limbo en écoute. Tous leurs albums sont disponibles gratuitement sur leur site, tous leurs projets sont excellents alors n’hésitez pas à y faire un tour et les soutenir en les téléchargeant. N’oubliez pas ce crew, vous en réentendrez parler dans le futur. En tout cas, nous, on ne leur souhaite une réussite à la hauteur de leur talent.

French version :

Street Way Of Life : Qu’est-ce que DIEMON exactement ?

Russ : DIEMON est une marque et un label. De nombreux artistes y sont affiliés.

SWOL : Quand et comment as-tu découvert le rap ?

R : J’ai probablement découvert le rap aux alentours de 9 ans. Honnêtement, je ne sais pas comment le rap est arrivé dans ma vie. Je pense l’avoir découvert en tombant dessus par hasard de mon côté en quelque sorte, bien qu’Eminem soit le premier rappeur que j’ai écouté.

SWOL : Quelles sont tes influences ?

R : La vie est mon influence.

SWOL : Que trouves-tu intéressant dans la musique d’aujourd’hui ?

R : Je trouve intéressant qu’autant de mauvaise musique soit tolérée alors qu’il y a quelques personnes qui font des choses vraiment créative et sympa à entendre et voir.

SWOL : Quel(s) autre(s) musicien(s) écoutent tu ces temps-ci ?

R : J’écoute beaucoup Yuna dernièrement. C’est une chanteuse auteur-compositeur incroyablement talentueuse qui vient de Malaisie.

SWOL : Vos pochettes d’albums sont fraîches, que représentent-elles ?

R : Elles signifient ce à quoi la musique ressemble.

SWOL : Il semble que tu travailles beaucoup sur ta musique, tu produis et rap à la fois, comment se déroule une journée type pour toi ?

R : Oui, je fais de la musique tous les jours, que ce soit enregistrer ou juste faire des beats. Je n’enregistre pas tous les jours mais je fais bien des beats chaque jour.

SWOL : SerenityArea 51 et Elevator sont mes morceaux préférés sur ton dernier album, peux-tu m’en dire plus sur ces sons ? Comment les as-tu écrit et quelle est leur signification ?

R : Serenity est le son le plus personnel que j’ai fait car il y a plein de choses dont je parle dans ce morceau et que les gens dont je suis proche ne savaient même pas. Je traversais des moments difficiles de ma vie et j’ai ressenti le besoin d’en parler. Area 51 est juste un son pour que les gens se sentent bien. En quelque sorte, je racontais aux gens mon histoire. Je me suis aussi rendu compte que je pourrais aussi bien m’adresser à la ville d’Atlanta pendant que je suis là, car c’est ici que je vis, et je n’ai pas l’impression que beaucoup d’artistes à Atlanta essayent de faire quelque chose de différent. Tout le monde fait la même sorte de musique par ici pour la majorité. Elevator était vraiment fun à créer. C’était juste un son pour s’éclater, pour… (rires) vraiment pour s’éclater ! C’est un son pour oublier tout le reste et ne laisser personne t’empêcher de grandir, d’où le titre.

SWOL : Verra-t-on un album de DIEMON prochainement ? Si oui, peux-tu me dire quand ?

R : On est en train de faire monter un buzz chacun de notre côté avant de faire un album ensemble mais il y aura à coup sûr un album de DIEMON au complet dans le futur.

SWOL : Quels sont tes projets ?

R : J’ai un album qui sort cet été, ça s’appelle 5280. A côté de ça, j’ai produit le nouvel album de Bugus Good Kid Bad Habits qui sort prochainement. J’ai aussi produit les premiers projets de John Anthony et de Jalil qui sortent, eux aussi, bientôt. Plein de bons sons quoi.

Interview réalisée par mail le 24 mai 2012.

Stay Fresh, Touchy Beats !

English version :

Street Way Of Life : What is exactly DIEMON ?

Russ : DIEMON acts as a brand/label that has a group of artists affiliated with it.

SWOL : When/How did you discover rap music ?

R : I discovered rap probably when I was around 9 and I honestly don’t know how it came into my life; I think I just stumbled accross it on my own somehow. Eminem was the first rap I ever heard though.

SWOL : What are your influences ?

R : Life is my influence.

SWOL : What do you find interesting in music nowadays ?

R : I find it interesting that so much bad music is tolerated but there’s a few people doing really creative stuff which is nice to see.

SWOL : Which other musician(s) do you listen to these days ?

R : I’ve been listening to Yuna a lot lately. She’s a ridiculously talented singer/songwriter out of Malaysia.

SWOL : Your cover arts are dope, what do they mean ?

R : They mean whatever the music they correspond to means.

SWOL : It seems that you work a lot on your music, you both produce and rap, what’s a typical day for you ?

R : Yea I make music everyday, whether it’s recording or just making beats. I don’t record everyday but I definitely make beats everyday.

SWOL : SerenityArea 51 and Elevator are my favorite tracks on your last album, can you tell me more about those songs ? How did you wou write and produce them, in which state of mind ? And what are their meanings ?

R : Serenity was the most personal song I’ve ever done because there was a lot of things mentioned in that song that people who I’m close with didn’t even know. I was just going through some life stuff so I felt I should talk about it. Area 51 is just a feel good song and it was me kinda telling people my story and I figured I might as well address Atlanta while I’m at it because thats where I am and I don’t feel like a lot of artists in Atlanta are trying to do something different. Everyone sounds the same down here for the most part. Elevator was really fun to make. That was just a song to get trippy to….reeeal trippy hahaha but yea its just about forgetting about everything else going on and not letting anyone hold you down from going up, hence the title.

SWOL : Will we see a Diemon album soon ? If so, can you tell me when ?

R : We’re just builiding up everybodys solo buzz before we do a group album but there will definitely be a DIEMON album sometime in the future.

SWOL : What are your future projects ?

R : I have an album coming out this summer called 5280. Aside from that, I produced Bugus’ new album Good Kid Bad Habits which is coming out soon. I also produced John Anthonys first project which is also coming out soon and I produced Jalil’s first project coming out soon. Lots of bangers on the way.

Interview made by email on May 24th, 2012.

Stay Fresh, Touchy Beats !

Share