Olivier Kissita

Olivier Kissita

Olivier Kissita c’est des millions de vues sur Youtube, des courts-métrages ou encore de nombreuses séries. Cet enfant d’internet fait de plus en plus parler de lui grâce à son talent pour représenter la société sous ses différents angles ou de nous faire rire comme pleurer… On a donc décidé de le rencontrer afin de mieux cerner sa personnalité et son travail.

Street Way Of Life : Peux-tu te présenter ?

Olivier Kissita : Olivier Kissita, 25 ans. Jeune comédien/réalisateur de Paris qui aime s’amuser à retranscrire dans ses vidéos des choses drôles  – ou pas – de la vie quotidienne. Après ma licence à Paris I, je rentre en école d’acting. J’ai toujours voulu jouer et réaliser mais je m’y suis vraiment mis depuis à peu près 4 ans.

SWOL : Trois mots pour te définir ?

OK : Ouvert, observateur, ooooooh Happy Day (rires).

SWOL : Comment est  née  ta passion pour le cinéma ?

OK : Faut croire qu’elle est née en même temps que moi. Je ne me souviens pas avoir eu de révélation. Depuis tout petit j’adore les films et l’effet qu’ils peuvent avoir sur les gens. Le cinéma, c’est magique. Ça peut te faire pleurer, rire, réfléchir sur ta vie, te motiver pour changer le monde et bien plus. Le cinéma, c’est la vie !

SWOL : Comment se déroule la conception de tes vidéos, des premières idées à la publication ?

OK : Tout d’abord, il y a l’écriture. J’écris beaucoup et régulièrement. Quand un scénario est bouclé, je contacte les acteurs et des potes à moi qui sont partants pour tourner. On tourne dans la foulée, lorsque je ne joue pas face caméra, je cadre, ou bien si j’ai un pote cadreur qui est dispo, je lui dis ce que je veux et il s’en occupe. Je laisse beaucoup de liberté aux acteurs car c’est plus facile pour eux et j’aime la spontanéité. Ensuite, je monte tout et je diffuse sur les réseaux sociaux.

551890_350477305052985_1837021170_n

SWOL : Quels genres de film aimerais-tu tourner plus tard ?

OK : Des films dramatiques, psychologiques. J’aime aussi les films d’actions, d’arts martiaux chinois par exemple. Les comédies romantiques avec un bon scénario sont cool aussi !

SWOL : Un artiste avec lequel tu aimerais collaborer ?

OK : Ces derniers temps, j’aime bien l’univers de The Weeknd. Les chansons The Birds Part 2, The Zone ou encore The Knowing ont un univers qui m’inspire et me fait voyager. Si un jour il cherche un acteur pour un clip du genre, ma réponse c’est direct : collaborons (rires) !

SWOL : Certaines de tes vidéos critiquent la société,  pourquoi as-tu choisi  de faire ce style de vidéos ?

OK : On vit tous plus ou moins les mêmes choses. Ce que je vois et remarque tous les jours m’inspire beaucoup. Je ne dois pas être le seul à vivre tout ça donc je partage et j’aime ça. Les tournages, les messages placés dans mes vidéos, les rencontres que je fais, les retours que j’ai… J’aime tout ça ! Ce qui est bien sur internet c’est que l’on peut avoir un retour direct sur notre travail, et ce, provenant des quatre coins du monde.

SWOL : Nous avons pu voir dans certaines vidéos que tu dansais et que tu pratiquais  des arts martiaux . Aurais-tu d’autres talents cachés ?

OK : (Rires). Non,  rien d’autre, mis à part cette voix aiguë qui m’accompagne.

SWOL : Est-ce que l’on peut retrouver des passages de ta vie dans tes vidéos ?

OK : On peut retrouver des passages qui m’ont été inspirés par ce que j’ai pu voir, entendre ou tout simplement vivre. Outre ça, il y a quelques moments qui ont pu m’arriver en effet, mais c’est comme pour n’importe qui, des situations ou des habitudes qu’il faudrait stopper (rires) !

SWOL : Quels sont tes modèles artistiques ?

OK : Je ne pense pas avoir de modèles à proprement parler mais j’adore le travail de Christopher Nolan, Scorsese ou John Woo en tant que réalisateurs. Pour les acteurs, j’apprécie BrandoDe Niro ou Denzel par exemple. J’adore tous les films de Jackie Chan également, mais à l’ancienne. Les Project A, Opération Condor, Dragon Forever, etc.

Sans titre

SWOL : Quels sont tes goûts musicaux ?

OK : J’écoute vraiment de tout, du reggae au classique. Beaucoup de bandes originales de films également ou de la soul, de la musique traditionnelle chinoise et aussi de relaxation, du rap et tout le reste.

SWOL : Quels sont tes futurs projets ?

OK : Je continue les Qu’on Arrête. Je suis également sur l’écriture de mon deuxième scénario de long-métrage. Hormis ça, je suis ouvert à toute proposition sérieuse.

SWOL : Quelques choses à rajouter ?

OK : « If you want to make the world a better place, take a look at yourself and make a change » – Mickael Jackson.

Interviewé par Ntoyi et NouhotÒ Lyrics !

Share