Le Tour Du Monde Du Hip-Hop #13 - La Finlande

Le Tour Du Monde Du Hip-Hop #13 – La Finlande

Direction le pays aux milles lacs pour ce nouvel opus sur le Hip-Hop dans le monde, la Finlande.

 

La musique finlandaise est internationalement connue grâce au heavy metal finlandais qui produit pas mal d’artistes. Mais ce pays est aussi doté d’une  grande culture hip-hop. Contrairement à leurs homologues suédois, les rappeurs kickent principalement dans leur langue maternelle, le finnois. Beaucoup de MCs utilisent un argot finnois parlé à Helsinki. Mais, il a fallu attendre les années 2000 pour que les rappeurs finlandais utilisent le finnois, avant la plupart rappaient en anglais. Revenons sur la petite histoire du rap made in Finlande !

Les premiers morceaux de rap finlandais datent des années 1980. La première chanson enregistrée de rap finlandais est le morceau Je suis jeune, belle et naturelle, rappée en anglais, par General Njassa en 1983.

Les groupes de rap finlandais ont la particularité de fusionner la pop, le jazz, l’électro et le reggae avec le Hip-Hop. Les pionniers de cette fusion ont été Bomfunk MC, ils ont mélangé le rap et l’électro. Leur succès a été bref mais il a inspiré pas mal de jeunes groupes de MCs.

Le premier groupe de rap finlandais qui a réussi à percer et à avoir une longue carrière est Don Johnson Big Band, ils ont eu le disque d’or avec leur album Support De Microphone.

Dans les années 1990, l’ensemble de la scène hip-hop finlandaise a été envahie par le phénomène du rap humoristique. Raptori, un trio venant du sud de la Finlande, a réussi à vendre 80.000 exemplaires de leur premier album Moe. Après cette success story, tout le monde s’est mit à ce rap humoristique, des présentateurs de télévision à d’anciens athlètes. Mais la scène underground n’a pas du tout kiffé ce style de rap, Il faut attendre le 21e siècle pour voir du rap en finnois émerger et contre carré cette mode de sketch rap. Fintelligens, un duo d’Helsinki, en s’inspirant des sonorités de la East Coast, a sorti son premier single Voittamaton.

Après ce déclic, de nombreux MCs kickant en finnois ont gagné du temps d’antenne sur les médias finlandais et ont figurés régulièrement dans le top 50 du pays. Donc comme vous le voyez le real hip-hop finlandais est encore dans sa phase d’expansion et nous laisse présager du lourd pour l’avenir. Cheek en est un exemple, nous vous laissons écouter le dernier single de ce MC du crew 5th Element. On vous épargne la lecture du titre mais on vous laisse découvrir le son !

Street Way of Life. Hip-Hop Is A Fuckin’ World Shit !

Vous pouvez retrouver nos autres articles sur le Hip-hop dans le monde ici !

Share