The Weeknd - Live Report

The Weeknd – Live Report

Hier soir, nous nous sommes rendus au Bataclan pour assister au premier concert en France de The Weeknd. Dès le départ, nous avions l’intention de nous poser en fond de salle pour kiffer calmement le concert. Bien qu’il était écrit sur les tickets que le concert débutait à 19h30, nous nous sommes pointés aux alentours de 20h. La première chose que l’on remarque en arrivant, c’est le DJ qui assure en quelque sorte la première partie. On distingue tous les tubes du moment : Drake, Jay et Kanye, Rick Ross et A$AP (qui passe la semaine prochaine dans cette même salle) tournent en boucle dans les enceintes. Après un passage éclair aux toilettes, on se dépêche de se trouver une place au calme. On monte à l’étage, pour avoir une meilleure vue et se poser. Il y a pas de mal de monde dans la salle, et la chaleur commence à se faire ressentir, du coup on ressort quelques minutes le temps de se fumer une clope. A notre retour, on récupère nos places et on attend que The Weeknd fasse son entrée sur scène.

Aux alentours de 21h, le chanteur canadien débarque sobrement sur scène sous les applaudissements du public. La lumière s’éteint et High For This, le morceau avec lequel il débute tous ses concerts, démarre. On sent qu’il est sur la retenue sur le début du morceau, il ne bouge pas trop mais il prendra en confiance au fur et à mesure. En même temps, pas facile de bouger sur scène quand on est chanteur de R&B. Côté voix, la première chose que l’on remarque c’est qu’elle est pratiquement aussi bonne sur scène qu’en studio. Il n’a aucune peine à aller chercher dans les aigus comme il l’a souvent fait sur ses mixtapes ! Quelques sons posés pour commencer donc…

A ce moment là, juste avant que Crew Love démarre on voit un mec qui filme avec son Ipad, on se dit qu’il doit pas profiter à mort celui-là… Vers la fin du show, nous apercevrons un second mec qui filme avec son iPad, on a l’impression qu’il lutte pour garder les bras levés et tendre son Ipad vers la scène. Au moins, j’espère qu’il publiera la vidéo du concert en entier sur YouTube, il avait une vue parfait de là où il était…

Après trois ou quatre morceaux, on peut reconnaître le rythme de D.D.ou Dirty Diana, comme vous voulez. On attendait beaucoup de ce morceau en live et il ne nous a pas déçu. Il se lâche plus que sur les précédents sons, arrive légèrement à ambiancer la foule et certains en gradins dansent comme s’ils étaient en boîte de nuit. Pour tout dire, on a trouvé que ce morceau était mieux en live qu’avec un casque sur les oreilles… Et c’est peu dire ! La suite est plus simple, on enchaîne sur des morceaux plus calmes, moins dansant, plus émotifs : l’ambiance est donc plutôt calme mais le public kiffe sans se prendre la tête. D’ailleurs, à nos côtés, un couple commence à se galocher.

L’ambiance est montée d’un cran après la première demie-heure de concert, après que The Knowing ait retentit. J’ai l’impression que ce morceau a marqué la transition entre une première partie relativement calme et une seconde, plus ambiancée. En réalité, c’est surtout quand le guitariste a commencé son extraordinaire solo à la fin du morceau et qu’il s’est avancé sur scène que la foule a commencé à crier et bouger. Je vous laisse regarder cela dans cette vidéo que j’ai trouvée sur YouTube (à partir de 4 min 47).

La suite était donc plus bougeante, notamment sur The Party & The After PartyMontreal, The Morning et House Of Balloons / Glass Table Girls. On pouvait apercevoir des gens qui dansaient à droite et à gauche, qui s’ambiancaient tranquillement, comme s’ils étaient chez eux et d’autres au calme, assis, qui bougeaient la tête et qui avaient de larges sourires. L’esprit était vraiment bon enfant. Après cela, The Weeknd remercie Paris et quitte la scène. Mais le morceau avec lequel il clôture ses concerts d’habitude n’a pas encore été joué… La foule le réclame donc : encore, encore, encore ! Après au moins cinq minutes passées derrière les rideaux, on commence à s’impatienter et on remarque que le couple d’à côté est toujours en train de s’embrasser, ils ne se seront pas arrêter du concert dis-donc… Le canadien revient sur scène pour entamer Wicked Games. Il s’agit d’une version acoustique, donc différente de l’originale, ce qui est dommage car je pense que la version studio a beaucoup de qualités pour être jouée en live ! Qu’importe, The Weeknd finit sur une bonne note, tranquillement avant de s’en aller, pour de bon cette fois…

Pour résumer, on va dire que le concert s’est divisé en deux parties bien distinctes, une première émotive, l’autre plus bougeante. En gros, il est monté crescendo tout du long… Néanmoins, je trouve que son jeu de scène présente quelques imperfections : trop peu mobile et trop peu joueur avec le public… Malgré tout, le résultat est bon et The Weeknd est encore jeune, il a le temps de progresser ! Du côté de sa voix, elle est aussi impressionnante en live qu’en studio, ce qui est assez rare. C’est le genre de concert qu’on aime matter au calme, qui fait plaisir aux oreilles et qui permet de se détendre sans finir exténuer, sans souffle et en sueur… Dans l’ensemble, le show était bon et je ne recommanderais qu’aux gens qui aiment voir ce genre de live d’attendre son prochain passage en France pour prendre leurs places et apprécier l’ambiance festive à la cool que nous a proposée The Weeknd hier !

Peace and Stay Fresh, GHB & Touchy Beats !

Share