Ces classiques méconnus #1 - The Dude

Ces classiques méconnus #1 – The Dude

110867;encoding=jpg;size=300

Le dimanche soir, on vous emmène faire le tour du monde du rap en vous présentant l’évolution du hip-hop dans différents pays. Nous avons également décidé de lancer une série le mercredi soir consacrée aux classiques du rap américain méconnus du grand public. Premier épisode, l’album du rappeur Devin The Dude, The Dude, commercialisé en 1998 et qui est un hommage à celui sorti par Quincy Jones en 1974.

Devin Copeland, plus connu de son nom de scène Devin the Dude, est né à St. Petersburg, en Floride, le 4 juin 1970. Après avoir obtenu son diplôme d’highschool et être passé par le Tennesse, il s’est définitivement installé à Houston, lieu de ses débuts dans le rap. Avant de squatter activement les oreilles de milliers d’américains, Devin dansait. Plutôt pas mal d’ailleurs. Mais après avoir découvert les joies de l’amie Marie-Jeanne, qui deviendra plus tard une influence majeure pour lui, il se mit à rapper sans relâche.

A la base, beaucoup le considérait comme le nouveau Too $hort. Et c’est vrai que les sonorités avec son collègue de Californie sont assez proches même si d’importantes différences existent. Pour commencer, il est bien plus marrant que le rappeur d’Oakland. Il est même totalement hystérique. La caractéristique principale de la musique de Devin The Dude réside dans le fait que, contrairement à Too $hort, il a beaucoup plus exploré le côté crooner du rap qui se prête à merveille à ses refrains et à ses capacités en chant. Beaucoup de mélodies sont en effet présentes sur cet album, la plupart du temps très agréables. Les principaux thèmes abordés par le rappeur sont l’herbe, évidemment, le vin et les femmes. Tout ce qu’il faut pour chiller tranquillement chez soi. Les basses sont lisses et lourdes, comme la plupart du temps avec tout ce qui sort du sud des USA.

L’album n’a pas vendu énormément auprès du grand public, mais le plus important n’est pas là : il a inspiré un nombre impressionnant de rappeurs des années 2000 et jusqu’à aujourd’hui son influence est marquante, notamment dans la musique d’A$AP Rocky ou de Trinidad Jame$.

Stay Fresh, Touchy Beats !

Trois extraits de l’album :



Share