Ces classiques méconnus #4 - Livin' Like Hustlers

Ces classiques méconnus #4 – Livin’ Like Hustlers

Février 1990. Ice Cube et Dr. Dre sont encore des membres à part entière d’N.W.A., le gangsta rap californien vient d’exploser sur la scène internationale et de nombreux groupes émergent chaque mois, Above The Law est l’un de ceux-là. Signé sur le label Ruthless Records d’Eazy-E, Cold 187um, KMG, Go Mack et DJ Total K-Oss dévoilent leur premier enregistrement, un dix tracks intitulé Livin’ Like Hustlers.

La principale innovation que l’on perçoit à l’écoute de ce projet, c’est cette idée d’hustlers. A l’opposé du membre de gang, le hustler veut faire du fric, beaucoup de fric, rapidement et bien. Bien que l’ensemble de ce mode de vie, le leur, soit souvent décrit de manière imagée, un sentiment de vérité et de justesse se cache derrière les phases et le flow des rappeurs californiens. La description de cette façon de vivre, de cette mentalité, est sobre mais n’omet jamais la violence des rues de Los Angeles. Des morceaux comme Another Execution ou Menace To Society parlent de ces embrouilles qui se finissent en exécution – et qui plus est sont courantes – et du fait d’être exclu de la société car ils représentent une menace pour les citoyens.

D’un point de vue plus musical, les productions sont assurés la plupart du temps par Cold 187um, qui semble parfois redoubler d’énergie et d’autres fois beaucoup plus soft. Evidemment, Dre se charge de quelques beats sur l’album. Pour ce qui est du sample, et comme toute album de gangsta rap qui se respecte, les sonorités viennent principalement de la funk et de la soul musique. C’est ainsi que se retrouvent des extraits découpés, retouchés et arrangés de morceaux de James Brown, Isaac Hayes, Quincy Jones ou Lyn Collins.

Bien qu’un cran au-dessous des albums d’Ice-T, Eazy-E ou N.W.A., l’album Livin’ Like Hustlers aura fini de parachever la domination du gangsta rap californien sur la map.

Stay Fresh, Touchy Beats !

Share