Ces Classiques Méconnus #11 - Uptown Saturday Night

Ces Classiques Méconnus #11 – Uptown Saturday Night

Le jazz, la soul et le rap ont toujours entretenus des relations étroites mais de trop nombreuses personnes ont pensé, à tort, que le jazz-rap était un frein à la street credibility, si importante à l’époque. C’est avec leur premier album, Uptown Saturday Night, que le groupe Camp Lo, composé de Geechi Suede et Sonny Cheeba, ont réussi à faire tomber ces clichés en prouvant qu’une forte part de sampling jazz et soul pouvait se mixer à merveille avec cette crédibilité demandée alors par le public. La cover est d’ailleurs un hommage au I Want You de Marvin Gaye. L’album est sorti le 28 janvier 1997.

Uptown Saturday Night est le seul des albums du groupe venant du Bronx qui a reçu autant d’attention et de si bonnes critiques. Il faut dire que sur le disque le duo a une alchimie exceptionnelle, que peu ont réussi à atteindre dans le Hip-Hop, à la manière d’un groupe comme Mobb Deep. Bien que les deux MC’s aient des voix assez proches, une différence claire de style se fait entendre. Sonny Cheeba est le plus agressif des deux tandis que Geechi Suede donne dans le laidback entraînant.

L’album est évidemment centré autour des soirées, de la fête, donc loin de ce qui ce faisait de plus hardcore à l’époque. Cependant, il y a une grande part de street rap, celui qui fait la fête le samedi soir justement. Une vision qui n’avait été que très peu exposée jusque-là, ou alors de façon assez moyenne, et qui mérite donc tout logiquement le détour. Les thèmes abordés sont donc souvent les mêmes, la chasse aux meufs, le champagne qu’on sirote – parfois en trop grande quantité – et, dans une plus grande généralité, passer du bon temps. La cohésion de l’ensemble est fortement aidé par le fait que Ski, grand jazz-rap producteur de ce temps, aussi connu pour son travail avec Jay-Z sur Reasonable Doubt, s’occupe de la plupart des productions.

Ce qui peut être la plus grosse force de cet album, cette quasi-parfaite cohésion entre le street rap et ce mélange jazz/rap est aussi déroutant pour certain qui ne sont pas forcément habitué à ce style. L’ensemble est exploité à la perfection et l’écoute est vraiment agréable, les divers extraits au-dessous vous le confirmeront.

Stay Fresh, Touchy Beats !

Share